jobs in cornwall, ontario

L’Ombudsman nomme Kelly Burke nouvelle commissaire aux services en français

Communiqué de presse de l'Ombudsman
L’Ombudsman nomme Kelly Burke nouvelle commissaire aux services en français
Paul Dubé et Kelly Burke.

ONTARIO – L’Ombudsman Paul Dubé a annoncé aujourd’hui que Mme Kelly Burke s’est jointe à son Bureau en tant que nouvelle Commissaire aux services en français de l’Ontario. Mme Burke, ancienne sous-ministre adjointe et avocate dotée de plusieurs années d’expérience dans des postes de haut niveau au sein de la fonction publique de l’Ontario, notamment au ministère des Affaires francophones, commence à travailler dans ses nouvelles fonctions ce matin.

« Des efforts considérables ont été faits pour trouver la meilleure personne au Canada capable de remplir ce rôle, et je suis convaincu que nous y sommes parvenus », a dit M. Dubé. « Je suis ravi d’avoir trouvé Mme Burke et je sais qu’elle se fera avec succès la championne des droits linguistiques que nous souhaitons tous avoir comme Commissaire. Nous avons de la chance d’avoir trouvé quelqu’un d’une telle envergure et d’une telle expérience en matière de leadership pour ce rôle. »

Mme Burke sera un membre essentiel de l’Équipe de haute direction de l’Ombudsman, au niveau d’Ombudsman adjointe. « Avec ses compétences juridiques et sa vaste expérience du gouvernement, elle sera un atout considérable pour l’ensemble de notre Bureau », a dit l’Ombudsman. « Nous nous réjouissons à l’idée de travailler avec elle et nous sommes convaincus que les plus beaux jours des Services en français en Ontario ne sont pas révolus, mais à venir. »

Complètement bilingue dans les deux langues officielles, Mme Burke a tout récemment occupé les fonctions de sous-ministre adjointe au ministère des Collèges et Universités. Auparavant, de 2014 jusqu’à janvier 2019, elle a travaillé au ministère des Affaires francophones en tant que sous-ministre adjointe et directrice générale de l’administration, faisant œuvre de sous-ministre par intérim durant une partie de 2015.

Elle a joué un rôle déterminant dans des projets comme la création d’un monument à Queen’s Park pour marquer le 400e anniversaire de la présence française en Ontario, ainsi que la mobilisation de la communauté pour un projet pilote visant à améliorer l’accès à la justice en français à Ottawa.

Mme Burke a aussi occupé des postes de cadre supérieure au ministère du Procureur général, au ministère des Affaires intergouvernementales et au Secrétariat du renouveau démocratique, ainsi qu’au ministère des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs (Conseil de gestion du gouvernement, où elle a été notamment conseillère juridique des commissaires aux conflits d’intérêts et aux services en français de l’Ontario). Mme Burke est une avocate chevronnée en droit du travail et elle a travaillé comme enseignante en immersion française au début de sa carrière.

« C’est un privilège de faire partie d’un organisme qui est renommé en tant qu’agent de changement positif », a dit Mme Burke du Bureau de l’Ombudsman. « Étant passionnément franco-ontarienne, j’ai sollicité ce rôle, car il m’offre une occasion unique de contribuer par mes connaissances et mon expérience à la promotion des droits linguistiques des francophones au sein d’un organisme renommé pour son efficacité. Sachant que je pourrai m’appuyer sur les connaissances expertes et les ressources du Bureau de l’Ombudsman, j’envisage avec enthousiasme ce que l’Unité des services en français pourra accomplir pour les francophones et les francophiles en Ontario. »

Le 1er mai 2019, la loi provinciale a transféré les responsabilités de l’ancien bureau du Commissaire aux services en français à l’Ombudsman. « Bien que mon Bureau n’ait pas sollicité ce mandat, nous y voyons une occasion historique de renforcer le respect des droits linguistiques des francophones en Ontario, en poursuivant le travail accompli par le Bureau de l’ancien Commissaire », a dit M. Dubé. « Les francophones bénéficieront d’un organisme plus puissant et plus influent pour promouvoir leurs droits, et la nouvelle Commissaire œuvrera au sein d’un organisme plus vaste, doté de plus d’expérience, avec un mandat plus large. Elle sera proactive, très présente et ouverte à la communauté.

« Le rôle de la Commissaire consiste à être une agente indépendante et efficace de changement positif. Il est aussi de prendre ardemment la défense des droits aux services linguistiques en français. Ayant joué un rôle essentiel dans la prestation de services en français, Mme Burke a déjà une solide connaissance des principaux intervenants, intéressés et enjeux. »

L’Ombudsman est un officier indépendant et impartial de l’Assemblée législative de l’Ontario qui examine et règle les plaintes du public sur les organismes du gouvernement provincial, ainsi que sur les services en français, les services de protection de l’enfance, les municipalités, les universités et les conseils scolaires. L’Ombudsman n’infirme pas les décisions des représentants élus et n’établit pas de politique publique, mais il fait des recommandations pour garantir l’équité, la transparence et la responsabilisation dans l’administration. Ses recommandations ont été très majoritairement acceptées. En 2018-2019, son Bureau a reçu 27 419 plaintes, dont 61 % ont été réglées en deux semaines.

Share this article
Riverside Chrysler, Cornwall, Ontario